Biography

Charles Pic : une décennie de progression

Age : 23 ans
Date de naissance : 15 février 1990
Lieu de naissance : Montélimar, France
Nationalité : Française
Taille : 178 cm
Poids : 64 kg en combinaison et casqué

Depuis qu’il a reçu son premier kart à l’âge de douze ans des mains de son parrain, l’ancienne star française des Grands Prix Eric Bernard, Charles a poursuivi son propre rêve de réussir un jour en Formule Un. En fait, ce qui commença comme un simple loisir devint rapidement une passion dévorante.

Si, à 13 ans, Charles pouvait faire figure de débutant âgé pour le petit monde du karting de compétition, les conseils avisés d’Eric ne tardèrent pas à contrebalancer l’inexpérience de l’adolescent qui obtint bientôt de solides résultats en championnats de France et d’Italie.

En 2006, le moment était venu de franchir le pas de la monoplace dans laquelle Charles se sentit immédiatement à l’aise, finissant troisième de la Formule Renault Campus.

La saison suivante, il s’attaquait sans vergogne à l’Eurocup Formule Renault 2.0, un saut jugé considérable par les observateurs. Au sein d’une grille ultra compétitive, Charles n’en fut pas moins excellent, terminant de nouveau troisième au championnat et remportant le titre honorifique de meilleur débutant.

Le succès, maître mot de son début de carrière, allait être de nouveau au rendez-vous quand, à 18 ans, il décidait d’aborder la Formule Renault 3.5, discipline phare des World Series by Renault. Cette année-là, Charles signa deux victoires dont une dans les rues détrempées de Monaco, et finit la saison à une sixième place au championnat synonyme d’un nouveau titre de « rookie ». Le total de points marqués aida aussi la structure Tech 1 Racing à décrocher le titre « Equipe ».

Renouvelant sa confiance à Tech 1 pour 2009, Charles inscrivait deux autres victoires à son palmarès et terminait la saison sur la troisième marche du podium.

Changement total d’environnement en 2010 puisque Charles optait pour une immersion dans le monde des Grands Prix via la Série GP2, grande pourvoyeuse de talents de la catégorie reine. Désireux de bien assimiler la voiture et de s’engager totalement auprès de l’écurie Arden, sa nouvelle structure, il s’installait au Royaume Uni avant le début de saison. Une décision qui allait s’avérer primordiale…

Plus que la cinquième place acquise au championnat 2009/10 de GP2 Asia avec notamment une première victoire, c’est la manière avec laquelle Charles s’imposait à Barcelone pour ses débuts dans le « grand » championnat qui laissa le paddock pantois. S’il terminait finalement la saison à la 10 e place de la série, l’énorme expérience engrangée l’autorisait à briguer le titre l’année suivante avec l’écurie Barwa Addax.

Hélas, en cette saison 2011, une pluie de problèmes mécaniques vint malheureusement ruiner ses chances et, en dépit de deux victoires – dont une de nouveau en Principauté – et trois deuxièmes places, les podiums trop souvent perdus lui firent cruellement défaut.

Fort, malgré tout, de sa quatrième place au championnat, Charles et son nouveau conseiller technique Olivier Panis – homme dont les plus belles lignes de son épopée sportive furent écrites à Monaco ! – décidaient que la Formule Un devait être l’objectif désigné pour 2012. Il s’en suivait un test fructueux avec l’écurie Marussia lors des essais jeunes pilotes de fin de saison à Abou Dhabi qui débouchait sur un baquet de titulaire.

Au volant d’une machine manquant singulièrement de compétitivité, il était entendu que la première saison de Charles au firmament des sports mécaniques ne serait pas facile. Cependant, le jeune Français s’acquitta de sa tâche avec brio et détermination, s’attirant les éloges de l’intransigeante presse F1 et des professionnels du paddock. Sorti grandi de la comparaison avec son équipier, le très côté Timo Glock, Charles faisait bientôt l’objet d’un intérêt croissant de la part d’autres écuries.

Et c’est ainsi qu’en novembre dernier, Caterham F1 Team annonçait avoir remporté la course à la signature de Charles pour 2013 et au-delà…